3-12 août 2018, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Accueil   Nouvelles   Aperçu de la finale féminine : 5 choses à savoir

Aperçu de la finale féminine : 5 choses à savoir

13 Août 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

Le temps est venu de couronner une nouvelle championne de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale. Des 56 joueuses au tableau principal, y compris 12 qualifiées, 3 laissez-passer et une joueuse repêchée, deux seules ont survécu jusqu’à la finale.

Ainsi, l’Ukrainienne Elina Svitolina (5e mondiale) et la Danoise Caroline Wozniacki (6e mondiale) lutteront pour le titre de la Coupe Rogers, dimanche. Wozniacki pourrait remporter son deuxième titre au Canada alors que ce serait un premier pour Svitolina.

Voici quelques renseignements qui vous aideront à vous préparer pour cette excitante finale.

Face à face

Svitolina possède une fiche parfaite de deux victoires contre Wozniacki, dont la plus récente remonte au tournoi de Dubaï de cette année. Svitolina avait alors dominé sa rivale pour remporter le trophée en deux manches de 6-4 et 6-2. En 2016, à Miami, Wozniacki avait mis la main sur la manche initiale avant de plier bagage.

Depuis le début de l’année, la fiche de Svitolina est de 43-9, tandis que celle de Wozniacki est de 46-15. Les deux font partie des joueuses les plus actives sur le circuit et sont en tête du peloton pour le plus grand nombre de matchs disputés et de victoire — Wozniacki est première et Svitolina neuvième.

Parcours vers la finale

En vertu de leur classement respectif, les deux joueuses ont bénéficié d’une exemption au premier tour de la Coupe Rogers.

Wozniacki a amorcé sa quête d’une deuxième couronne de la Coupe Rogers contre la qualifiée russe Ekaterina Alexandrova qu’elle a dominée 6-3 et 6-0. La Danoise remportait ainsi un premier match au tableau principal du tournoi de Toronto.

Au troisième tour, elle a affronté sa bonne amie Agnieszka Radwanska (10e), reconnue pour sa très grande souplesse et ses magnifiques déplacements. Cependant, elle peine à trouver la forme cette année et Wozniacki en a profité pour s’envoler avec un gain de 6-3 et 6-1.

La prochaine victime de Wozniacki a été Karolina Pliskova, qui participait à son premier tournoi en tant que numéro un mondiale. Menée 5-1 à la manche initiale, la Danoise est parvenue à combler l’écart pour l’emporter 7-5, 6-7(3) et 6-4 en un peu moins de trois heures. Elle venait de concéder une manche pour la première fois de la semaine.

En demi-finale, Wozniacki a croisé le fer avec l’Américaine Sloane Stephens, qui a utilisé son classement protégé pour participer à son troisième tournoi seulement depuis sa blessure à un pied. Après avoir connu un magnifique parcours jusqu’au carré d’as, Stephens a dû s’avouer vaincue en des comptes de 6-2 et 6-3.

Le parcours de Svitolina est aussi impressionnant que celui de sa rivale.

Au deuxième tour, l’Ukrainienne a fait plier bagage à l’étoile montante Daria Kasatkina en deux manches de 7-6(4) et 6-4. Les prochains défis étaient de taille, car Venus Williams, Garbiñe Muguruza et Simona Halep se pointaient à l’horizon.

À l’instar de Wozniacki, Williams, détentrice de sept titres de Grands Chelems, avait signé son premier gain à Toronto en début de semaine. La neuvième mondiale a atteint le troisième tour avant de tomber dans le filet de Svitolina qui l’a aisément éliminée en deux manches de 6-2 et 6-1.

Arrivée à Toronto après avoir remporté son deuxième titre de Grand Chelem à Wimbledon et avoir atteint le carré d’as à Stanford, Muguruza était la prochaine adversaire de Svitolina. La quatrième mondiale a empoché la première manche, mais la pluie de vendredi soir a forcé le report de la rencontre au lendemain. Svitolina a profité de cette interruption pour revenir plus forte et arracher un gain de 4-6, 6-4 et 6-3.

En après-midi, samedi, Svitolina est revenue sur le terrain pour y affronter Halep. Déterminée à ne pas lambiner sur le court, elle a totalement dominé la championne en titre par 6-1 et 6-1 en 58 minutes.

Caroline veut s’inscrire dans l’historie du tournoi

puis que la Coupe Rogers est présentée en alternance dans deux villes, soit depuis 1981, seules cinq joueuses ont été couronnées à Toronto et à Montréal —Martina Navratilova, Chris Evert, Steffi Graf, Monica Seles et Martina Hingis. Hingis est d’ailleurs la dernière à avoir réussi cet exploit (1999-2000).

Dimanche, si Caroline Wozniacki remporte les grands honneurs, elle deviendrait la sixième à posséder les trophées des deux villes. Elle récolterait ainsi le titre sept ans après avoir remporté sa première couronne canadienne à Montréal.

Wozniacki deviendrait également la première joueuse depuis Serena Williams (2001, 2011, 2013) à gagner plus d’un titre de la Coupe Rogers.

Elina veut conserver sa fiche parfaite en finale

Pour le moins que l’on puisse dire, Elina Svitolina connait une magnifique saison.

Le palmarès de l’Ukrainienne de 22 ans comprend huit titres, dont quatre ont été remportés cette année. Svitolina possède une fiche parfaite de quatre triomphes en finales cette année et de 8-2 depuis le début de sa carrière.

La clé du succès de Wozniacki et de Svitolina est peut-être leur participation au jeu Heads Up de la Coupe Rogers. Regardez la vidéo ci-dessous et constatez par vous-mêmes leur talent caché…

Cliquez ici pour lire comment Caroline Wozniacki a vaincu Sloane Stephens en demi-finale.

Cliquez ici pour lire un résumé de la victoire d’Elina Svitolina contre Simona Halep en demi-finale.

La finale sera disputée le dimanche 13 août, à 13 h 30 HE, au Centre Aviva.