2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   C’est parti pour Roland-Garros 2018

C’est parti pour Roland-Garros 2018

25 Mai 2018
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Le tableau principal du deuxième Grand Chelem de la saison, dont le tirage a été effectué jeudi, s’amorcera dès dimanche. Alors que la plupart des meilleures raquettes mondiales ont commencé à fouler la terre battue de Paris pour s’y entraîner, jetez un coup d’œil sur les prévisions de leur parcours et sur les duels possibles auxquels nous pourrions assister durant le tournoi.

Top 30 presque complet

Alors que plusieurs des meilleures joueuses du monde brillaient par leur absence l’an dernier, seule Agnieszka Radwanska, 28e raquette mondiale, ratera le tournoi parmi le Top 30. En effet, l’ancienne quart de finaliste de 2013 — son meilleur résultat — a disputé son dernier tournoi il y a un mois déjà, en Turquie, où elle avait dû abandonner au premier tour en raison d’une blessure au dos.

Ostapenko part à la défense de son titre

Tout comme Muguruza en 2016, Ostapenko a elle aussi connu un parcours de rêve l’an dernier, remportant son premier titre chez les professionnelles en sol parisien quelques jours seulement après avoir célébré son vingtième anniversaire de naissance.

La saison 2018 de la Lettonne n’est pas exceptionnelle jusqu’à présent, comme en fait foi sa fiche de 12 victoires et 11 défaites. Malgré plusieurs revers face à des rivales moins bien classées qu’elle, Ostapenko était finaliste à Miami et quart de finaliste à Rome.

Cette année, la cinquième tête de série amorcera son tournoi contre l’Ukrainienne Kateryna Kozlova et pourrait affronter Victoria Azarenka dès le deuxième tour. La Bélarusse, ex-numéro un mondiale qui occupe le 82e échelon en raison d’une absence de plusieurs mois due à sa grossesse, tentera d’améliorer sa meilleure prestation, soit une demi-finale perdue en 2013 contre Maria Sharapova. Venus Williams (9e) et Elina Svitolina (4e) se trouvent également dans le même quart du tableau.

Svitolina en quête d’un premier titre du Grand Chelem

Forte de son triomphe à Rome la semaine dernière, Elina Svitolina espère mettre la main sur le premier trophée de sa carrière en tournois du Grand Chelem. Elle pourrait devoir affronter Madison Keys, 13e, en huitième de finale.

Kvitova et Wozniacki dans le bas du tableau

Petra Kvitova (8e) et Caroline Wozniacki (2e) se trouvent toutes les deux dans le bas du tableau. Détentrice de quatre titres depuis le début de la saison, dont deux en un mois sur la terre battue, Kvitova sera indiscutablement à surveiller même si son meilleur résultat à la porte d’Auteuil est un carré d’as en 2012. Opposée à Cepede Royg en lever de rideau, elle pourrait se mesurer à Anett Kontaveit, la surprise du tournoi de Rome, en huitième de finale. Kontaveit, 25e joueuse mondiale, a notamment surpris Venus Williams et Wozniacki la semaine dernière, en route vers la demi-finale.

Pour sa part, Wozniacki a connu un excellent début d’année en remportant son premier titre d’un Grand Chelem à Melbourne, en janvier dernier. Les mois suivants n’ont cependant pas été aussi fructueux, car elle n’a atteint le carré d’as qu’une seule fois.

Un premier titre de Grand Chelem pour la numéro un ?

Première au classement de la WTA, Simona Halep partira à la conquête de son premier grand titre. Finaliste à Roland-Garros en 2014 et en 2017, tombant aux mains de Maria Sharapova et de Jelena Ostapenko, respectivement, Halep a pris part à la finale de Rome la semaine dernière et espère poursuivre sur sa lancée à Paris.

Photo: Jimmie48/WTA

Si la logique est respectée, elle pourrait croiser le fer avec la Belge Elise Mertens (16e) en huitième de finale. Depuis le début de la saison, Mertens a retranché 20 places à son classement, notamment grâce à sa récolte de trois couronnes et à sa participation au carré d’as des Internationaux d’Australie.

L’Allemande Angelique Kerber et la Française Caroline Garcia, 12e et 7e joueuses mondiales, font également partie de cette portion du tableau. N’ayant jamais franchi les huitièmes de finale en sol parisien, Kerber tentera de faire oublier sa piètre performance de 2017. Favorite du tournoi en vertu de son premier rang mondial, elle s’était alors inclinée sèchement contre Makarova, 40e, dès le tour initial. De son côté, Garcia, qui évoluera devant ses partisans, sera assurément à surveiller après un solide début de saison. L’an dernier, elle avait atteint les quarts de finale à Roland-Garros et avait été couronnée championne du double en 2016 aux côtés de sa compatriote Kristina Mladenovic.

Photo: ©Jimmie48/WTA

Muguruza, Williams, Sharapova et Pliskova réunies

Ce quart du tableau s’annonce fort intéressant. En effet, Muguruza, 3e joueuse mondiale, espère répéter son exploit de 2016, alors qu’elle était devenue la nouvelle championne du tournoi parisien. L’an dernier, l’Espagnole avait ajouté un deuxième tournoi majeur à son palmarès à Wimbledon en ayant raison de Venus Williams en finale. Son premier tour s’annonce ardu puisqu’elle y affrontera Svetlana Kuznetsova. Cette dernière a toujours connu du succès à Roland-Garros et avait même été couronnée championne en 2009.

La possibilité d’assister à un duel entre Serena Williams et Maria Sharapova en huitième de finale réjouira les amateurs de tennis. Pour la première fois en presque huit ans, les deux rivales pourraient croiser le fer avant les quarts de finale. Puisque Serena Williams utilise son classement protégé pour accéder au tableau principal de Roland-Garros, elle ne fait pas partie des têtes de série, et ce, pour la première fois depuis 1998 ! Serena Williams amorcera son tournoi contre Kristyna Pliskova alors que Maria Sharapova se mesurera à une joueuse issue des qualifications.

Photo: ©Jimmie48/WTA

Karolina Pliskova, 6e mondiale, aimerait franchir quelques étapes de plus que l’an dernier alors qu’elle s’était fait barrer la route par Simona Halep en demi-finale. La Tchèque n’aura toutefois pas la partie facile et devra composer avec des rivales de taille.

Le tableau est ouvert pour plusieurs joueuses qui espèrent conquérir leur premier tournoi majeur, consolider leur saison en prouvant de quoi elles sont capables, ou même revenir sur le circuit en s’imposant auprès de leurs adversaires. Il sera fort intéressant de les surveiller au cours de la prochaine quinzaine. Bon tournoi !

 

Photos: Corinne Dubreuil/FFT