4-13 août 2017, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Accueil   Nouvelles   Elliot Loney, l’imitateur prodige des joueurs de l’ATP

Elliot Loney, l’imitateur prodige des joueurs de l’ATP

11 Août 2017
Écrit par: Emna Achour
Écrit par: Emna Achour

D’aussi loin qu’il se souvienne, Elliot Loney a toujours eu un don pour les imitations.

L’Australien et comédien-imitateur-acteur-auteur-réalisateur-producteur, tel qu’il se proclame sur sa page Facebook, est reconnu pour ses très justes parodies des vedettes de l’ATP, notamment de l’Espagnol Rafael Nadal, l’Écossais Andy Murray et le Serbe Novak Djokovic.

Mais avant qu’il ne maîtrise l’art d’imiter les meilleurs joueurs du monde, Loney impressionnait déjà en parodiant son entourage.

« À l’âge de quatre ou cinq ans, j’avais l’habitude d’imiter les membres de ma famille. Puis, à l’école, j’imitais tous mes enseignants et mes amis. Je l’ai toujours fait, a-t-il déclaré jeudi. Je pense que la première fois que j’ai vu Rafael Nadal à la télévision, j’ai immédiatement réussi à parler comme lui. Pour vous donner une idée, j’ai une bonne oreille pour les voix, mais je suis mauvais en mathématiques. J’imagine que c’est ça, mon plus gros talent. »

Loney, qui fait déjà des imitations et du stand-up en Australie depuis cinq ou six ans, a reçu une invitation de Tennis Canada pour la Coupe Rogers 2017 — son premier petit contrat international — après que certains employés de l’organisation eurent vu ses vidéos virales sur les réseaux sociaux, flairant le bon coup de marketing.

« En gros, j’ai fait une vidéo de mon imitation de Rafa Nadal qui est devenue virale. Les populaires pages Facebook UNILAD et LADbible l’ont partagée et Julie Gravel (gestionnaire marketing chez Tennis Canada) a communiqué avec moi pour me demander si je voulais venir à Montréal pour faire des imitations pour les réseaux sociaux du tournoi, a-t-il expliqué. Je lui ai demandé si elle pouvait s’occuper de mon vol et elle a accepté. Me voilà donc. J’adore ça, c’est super. »

Il ne s’agit cependant pas de sa première présence à un tournoi d’envergure, car il avait réussi à se faufiler — costumé en Nadal, perruque et bandages sur les doigts compris — entre les murs des prestigieux Internationaux d’Australie en 2013.

 

« Je suis assez persévérant. J’ai commencé en faisant des vidéos que je mettais ensuite sur YouTube, c’est comme ça que j’ai percé dans le milieu de l’humour. Je n’ai jamais vraiment été invité aux Internationaux d’Australie, mais j’étais accompagné d’une équipe de tournage qui m’a filmé un peu partout déguisé en Rafa », a-t-il raconté.

Son passage au tournoi de Melbourne et son travail acharné ont depuis attiré l’attention et sont ce qui l’ont éventuellement mené jusqu’à la Coupe Rogers 2017. Sa présence à Montréal, quant à elle, lui est aussi déjà très payante, notamment chez nos voisins du Sud.

« Au départ, je pensais juste aller faire un tour aux États-Unis (après la Coupe Rogers) pour avoir une idée du genre d’occasions que je pourrais avoir là-bas, mais grâce à mes quelques apparitions ici, on m’a fait une offre assez cool, a évoqué Loney. J’espère que ça va bien se dérouler et que je pourrai faire quelques apparitions à New York. »

Loney a décrit son voyage en Amérique du Nord comme l’une des plus grandes occasions professionnelles jusqu’à maintenant, une qu’il espère propulsera sa carrière aux plus hauts sommets.

« Toute ma vie, ces joueurs de tennis ont été mes idoles, a-t-il mentionné. Rafael Nadal, Roger Federer, Novak… ce sont mes héros. Pour moi, l’imitation est la meilleure forme de flatterie et j’espère que les joueurs n’en sont pas insultés parce qu’il n’y a rien que j’aimerais mieux que de faire une vidéo avec Rafa et Roger. Jouir de ce genre de visibilité serait le summum. Ce serait super pour ma carrière. Je développe mes habiletés depuis longtemps et je me sens prêt à franchir la prochaine étape. J’espère donc que quelqu’un me remarquera et me donnera une chance. C’est tout ce que je souhaite. »