2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   Gabriela Dabrowski et le double, une histoire d’amour

Gabriela Dabrowski et le double, une histoire d’amour

06 Août 2018
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

L’an dernier, Gabriela Dabrowski a écrit une page de l’histoire du tennis féminin canadien en devenant la première représentante du pays à remporter un tournoi du Grand Chelem. En effet, l’Ontarienne a conquis les grands honneurs du double mixte de Roland-Garros aux côtés de son partenaire Rohan Bopanna… et elle a même répété l’exploit aux Internationaux d’Australie cette année ! Gaby aurait-elle remis le double sur la carte ?

Gabriela fait tourner les têtes des amateurs de tennis canadiens depuis longtemps. En 2006, elle est devenue la première Canadienne à être couronnée championne du prestigieux tournoi junior Les Petits As et, en 2009, la première à remporter l’Orange Bowl depuis Carling Bassett-Seguso en 1982. Par la suite, la jeune Gaby a rapidement cheminé vers le circuit professionnel. En 2011, elle était même finaliste du simple du Challenger de Toronto.

C’est toutefois en double qu’elle s’est le plus illustrée. En 2013, elle a accédé à sa première finale d’un tournoi de la WTA à Brussels, aux côtés de Shahar Peer. À la Coupe Rogers, Gaby et sa compatriote Sharon Fichman ont créé la surprise en éliminant les favorites Sara Errani et Roberta Vinci pour accéder à la demi-finale. En 2014, elle a récolté son premier titre de la WTA à Washington.

Depuis, elle ne cesse d’accumuler les triomphes et compte 20 couronnes de double à son actif. Médaillée d’or des Jeux panaméricains de 2015, elle a aussi représenté le Canada aux Jeux olympiques de 2016.

Gabriela a récemment pris la décision de faire du double sa priorité et ses efforts ont porté leurs fruits. En 2017, elle s’est qualifiée pour les Finales de la WTA à Singapour pour la première fois de sa carrière. Cette année, elle a remporté les trophées du double à Sydney, à Doha et à Eastbourne. Ses magnifiques prestations lui ont d’ailleurs permis d’accéder au Top 10 mondial (7e) et de devenir, par le fait même, la quatrième Canadienne seulement à réussir cet exploit, simple et double confondus.

La Canadienne nous parle ici de son parcours et de ce que signifie être une joueuse de double sur le circuit de la WTA (en anglais seulement).