3-12 août 2018, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Accueil   Nouvelles   La prochaine génération canadienne : Bianca Andreescu

La prochaine génération canadienne : Bianca Andreescu

07 Août 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

Son nom ne vous est pas familier? Ne vous en faites pas, bientôt, vous ne serez pas capables de l’oublier.

La Canadienne Bianca Andreescu, qui est âgée de 17 ans, grimpe rapidement les échelons cette année. Les faits saillants de sa saison comprennent déjà deux titres juniors de double de Grands Chelems en compagnie de sa compatriote Carson Branstine, une victoire cruciale pour le Canada à la Fed Cup contre le Kazakhstan, en février, et une éclatante prestation pour vaincre la 13e mondiale Kristina Mladenovic, la semaine dernière, à Washington.

Elle a amorcé l’année au 293e rang mondial. Le 7 août, à la publication des classements de la WTA, elle occupera le 143e échelon, soit un sommet personnel. Depuis le début de 2017, sa fiche est de 22 gains et 8 défaites, comprenant les titres ITF de Rancho Sante Fe et de Santa Margherita di Pula. De plus, en juillet, elle s’est qualifiée pour son premier tableau principal d’un Grand Chelem, à Wimbledon, sans concéder une seule manche.

ARTICLE CONNEXE : Abanda et Andreescu au tableau principal de Wimbledon pour la première fois

La semaine dernière, Andreescu a écrit une page de l’histoire en devenant la plus jeune Canadienne depuis 1988 à remporter un match au tableau principal d’un tournoi de la WTA – elle a eu raison de Camila Giorgi, 73e, en trois manches de 5-7, 6-3 et 6-4. Au tour suivant, la joueuse de Mississauga, en Ontario, en a rajouté en éliminant la 13e mondiale Kristina Mladenovic par 6-2 et 6-3.

Andreescu participe au tableau principal de la Coupe Rogers pour la première fois après avoir pris part aux épreuves préliminaires au cours des deux dernières années. Cette première expérience sera sans aucun doute très spéciale pour celle qui a grandi sur le site de la Coupe Rogers.

Sans hésiter, Andreescu mentionne fièrement que sa plus belle victoire de la saison a été contre le Kazakhstan, à Montréal.

«Disputer ma première rencontre de la Fed Cup à Montréal est une très belle réalisation, surtout que j’ai vaincu une joueuse du Top 50 [Yaroslava Shvedova].»

De glace sous la pression et armée de puissants coups de fond, Andreescu prouve que l’âge n’a pas d’importance. Lors de son entretien avec les médias, à la veille du début du tournoi, elle a parlé du magnifique parcours vers le titre de Belinda Bencic, en 2015 — le dernier couronnement d’une adolescente. La prochaine génération d’étoiles canadiennes promet de nous en mettre plein la vue grâce aux Andreescu, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur Bianca.