2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   Le retour de Rebecca Marino

Le retour de Rebecca Marino

03 Août 2018
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

Quel a été ton processus décisionnel pour ton retour au jeu sur le circuit de la WTA ?

C’est un peu compliqué, parce qu’il y a plusieurs raisons. En fait, je ne voulais pas regretter de ne plus avoir joué au tennis et j’ai pensé que je devais simplement le faire maintenant. J’aime toujours ce sport et j’y suis encore liée. Je voulais revenir au jeu pour ma famille et pour moi-même.

Est-ce que ton jeu a changé depuis la dernière fois que tu as joué ?

C’est à peu près la même chose ; puissant service, puissant coup droit. C’est un peu mes racines.

Pensais-tu que ton retour serait aussi réussi ?

Je n’en avais aucune idée, car après cinq ans, mes attentes étaient plutôt faibles. Je ne savais même pas si j’allais réussir à mettre deux balles dans le terrain et encore moins gagner un match. Maintenant, je ne veux pas me contenter de ça, je veux continuer de progresser.

Dans quelle mesure est-ce important pour toi d’être de retour à la Coupe Rogers ?

Je suis vraiment excitée d’y participer parce que je m’entraîne ici, au Centre national de tennis. Je suis donc chez moi, en quelque sorte. Pouvoir revenir à un tournoi très canadien est vraiment excitant.

Quel est ton meilleur souvenir de la Coupe Rogers ?

La première fois, j’ai participé au tournoi de préqualification et j’ai eu un laissez-passer pour les qualifications. Cependant, je me suis fait battre 6-0 et 6-0 par Jamea Jackson. Ce n’est peut-être pas le meilleur souvenir, mais c’est quand même drôle.

Pourquoi était-il important pour toi de participer au sommet Fearlessly Girl qui aura lieu à la Coupe Rogers ?

J’en ai entendu parler parce que Madison Keys est vraiment engagée dans ce mouvement et le fait maintenant connaître au monde du tennis. C’est important pour moi, car nous sommes des modèles pour les jeunes filles, les jeunes athlètes, et si nous pouvons être honnêtes à propos de certaines choses qui se sont passées dans nos vies et comment nous en sommes sorties plus fortes, je pense que cela peut être une source d’inspiration pour beaucoup de gens.

Nous t’avons vue sur le bord du terrain lors de la dernière rencontre de la Fed Cup contre l’Ukraine. Aimerais-tu faire à nouveau partie de l’Équipe Canada ?

J’adorerais cela. Ce n’est pas à moi de décider si je fais partie de l’équipe, je laisserai donc la capitaine et les entraîneurs prendre cette décision, mais s’ils veulent bien de moi, je serais très contente. Représenter le Canada est l’une des choses que je préfère.

Que signifie pour toi représenter le Canada ?

C’est presque quelque chose de plus grand que nous-mêmes, parce qu’en tant que joueuse de tennis, tu joues toujours pour toi. Quand on regarde la Fed Cup ou même les Olympiques, c’est un peu comme si tu faisais partie de quelque chose de plus grand. Je ne m’identifie à rien d’autre que le Canada. Ma famille est ici depuis des générations et représenter la feuille d’érable est tout ce dont j’ai toujours rêvé.

Quels sont tes objectifs pour les prochains mois, les prochaines années ?

En ce moment, je veux simplement rester en santé, concourir le plus possible et faire de mon mieux. Je veux voir où je serai après un an et ensuite, je pourrai établir des objectifs plus concrets. J’ai arrêté durant cinq ans, je ne peux donc pas m’attendre à faire partie du Top 50 tout de suite, je dois gravir les échelons.

Qu’est-ce qui t’attend dans les prochains mois en ce qui concerne les tournois ?

J’essaie toujours de disputer tous les tournois canadiens. Après la Coupe Rogers, je vais essayer de participer à l’Open de Vancouver et ensuite au tournoi de Québec. J’aimerais beaucoup prendre part à ce tournoi. Après cela, cela dépendra de mon classement.

As-tu aimé t’entraîner avec Carla Suarez Navarro plus tôt cette semaine ?

Bien sûr ! Elle est très bien classée et je n’avais pas encore frappé avec une Top 50. Cela m’a permis de constater quel était le niveau de jeu. Elle a un magnifique revers à une main qui est vraiment rare sur le circuit.