2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   En route vers la Coupe Rogers : Aperçu du Masters de Monte-Carlo

En route vers la Coupe Rogers : Aperçu du Masters de Monte-Carlo

12 Avr 2019
Écrit par: Oliver Wheeler
Écrit par: Oliver Wheeler
Classé sous:

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif sur l’action de l’ATP Tour avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 2 au 11 août, au Stade IGA.

Alors que s’amorce vraiment la saison sur terre battue, tous les regards se tournent vers le Masters de Monte-Carlo. Une des plus prestigieuses épreuves de l’ATP Tour, le tournoi est présenté depuis 1897 et a lieu au Monte-Carlo Country Club.

Photo : ATP Tour

Rafa peut-il gagner… encore une fois ?

Au cours des dernières années, le tournoi a été dominé par un seul jouer. Vous le connaissez peut-être… un Espagnol, 1 m 90, cheveux bruns longs, un bras gauche à tout casser ? Cet homme est, bien sûr, le champion en titre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale Rafael Nadal. Toutefois, une blessure au genou qui a forcé l’étoile de 32 ans à se retirer en demi-finale à Indian Wells et à rater l’Open de Miami le mois dernier, pourrait laisser la porte entrouverte à un autre joueur.

Il serait cependant imprudent d’écarter le détenteur de 11 titres dans la Principauté de Monaco. Après qu’il ait conquis 17 couronnes de Grands Chelems, dont 11 à Roland-Garros, on peut dire que Nadal maîtrise bien la terre battue. Récemment, une vidéo est apparue sur Twitter montrant l’Espagnol sur le terrain à Monaco, en préparation pour l’action qui commence ce week-end.

L’an dernier, en finale, Nadal avait eu raison du Japonais Kei Nishikori en des comptes de 6-3 et 6-2 après avoir éliminé la cinquième tête de série Dominic Thiem en quart de finale et la quatrième tête d’affiche Grigor Dimitrov au carré d’as. Si le genou tient le coup, il est difficile d’imaginer qui pourrait bloquer la route du Majorquain cette année.

Photo : Kathryn Riley/BNP Paribas Open

D’autres prétendants…

Si quelqu’un peut stopper Rafa, c’est bien Novak Djokovic. Le Serbe est le favori du tournoi et un double champion, ayant conquis les grands honneurs en 2013 grâce à un gain de 6-2 et 7-6(1) aux dépens de Nadal, ainsi qu’en 2015, en prenant la mesure de Tomas Berdych par 7-5, 4-6 et 6-3. Le numéro un mondial et quadruple vainqueur de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale a plié l’échine au troisième tour à Indian Wells et en huitième de finale à Miami, mais le champion en titre des Internationaux d’Australie n’est jamais un adversaire à prendre à la légère.

Même si Roger Federer fait l’impasse sur le tournoi, le finaliste de l’Open BNP Paribas, Thiem, sera de la partie. Le joueur de 25 ans, qui occupe le cinquième rang mondial, a eu raison de Federer 3-6, 6-3 et 7-5 dans une finale excitante à Indian Wells, mais a subi une défaite précoce aux mains de Hubert Hurkacz au deuxième tour à Miami. L’Autrichien, qui sera la cinquième tête de série à Monte-Carlo, espère bien décrocher son deuxième titre du Circuit Masters 1000 de la saison.

Nishikori, finaliste en 2018, arrive à Monte-Carlo en tant que sixième tête d’affiche. L’athlète de 29 ans a amorcé l’année en remportant le trophée à Brisbane avant d’atteindre les quarts de finale des Internationaux d’Australie. À Indian Wells, il s’est incliné 4-6, 6-4 et 6-3 face à Hurkacz au troisième tour, puis a été éliminé par le Serbe Dusan Lajovic au deuxième tour à Miami.

Photo : Mauricio Paiz

Le contingent canadien

Le numéro un canadien Milos Raonic ne participera pas à l’épreuve de Monte-Carlo, mais les deux jeunes sensations Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime sont tous les deux prêts au combat. Shapovalov, 19 ans, occupe actuellement le 20e échelon de l’ATP Tour, soit un sommet personnel. Son remarquable parcours vers le carré d’as de l’Open de Miami a peut-être été arrêté par Federer, mais il avait auparavant signé d’impressionnants gains aux dépens de Stefanos Tsitsipas et de l’Américain Frances Tiafoe.

Le natif de Richmond Hill, en Ontario, sera très confiant à la ville du tournoi monégasque et cela ne peut pas faire de tort qu’il garde de bons souvenirs de son affrontement contre Nadal dans un Masters 1000. En effet, Shapovalov avait fait une percée en enchantant un public montréalais en délire grâce à sa victoire de 3-6, 6-4 et 7-6(4) face à l’Espagnol à la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.

Auger-Aliassime vogue aussi sur la crête d’un début de saison spectaculaire. L’adolescent de 18 ans a fait des vagues en accédant à la finale de l’Open de Rio, en février, avant de se joindre à Shapovalov en demi-finale de l’Open de Miami lors de laquelle il est tombé 7-6(3) et 7-6(4) face à l’Américain John Isner. Le Montréalais, 33e meilleur joueur du monde, est le joueur de moins de 19 ans le mieux classé de l’ATP Tour et il semble que ce ne soit qu’une question de temps avant qu’il remporte son premier titre.

Est-ce que ça pourrait être à Monte-Carlo ? C’est ce que nous allons découvrir.

(Photo : ATP Tour)