2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   En route vers la Coupe Rogers : Félix Auger-Aliassime, nouvelle coqueluche de Rio

En route vers la Coupe Rogers : Félix Auger-Aliassime, nouvelle coqueluche de Rio

01 Mar 2019
Écrit par: Caroline Angers
Écrit par: Caroline Angers

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif hebdomadaire de l’action sur le circuit professionnel de l’ATP avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 2 au 11 août, au Stade IGA.

Cette semaine, nous revenons, sur les tournois de Rio et de Marseille qui se sont terminés ce week-end.

Photo: Rio Open / Fotojump

La semaine dernière : Un premier titre émotif pour Laslo Djere

L’histoire

Tous les yeux étaient rivés sur l’Open de Rio, seule épreuve du Circuit 500 de l’ATP à être disputée la semaine dernière. Dans une surprenante hécatombe, sept des huit têtes de série sont tombées au combat dès le premier tour. Ce fut notamment le cas du favori Dominic Thiem, huitième joueur mondial, qui a plié l’échine devant l’éventuel champion, ainsi que de la deuxième tête de série, Fabio Fognini, qui n’a pas fait le poids face au Canadien Félix Auger-Aliassime.

Vous l’aurez deviné, les deux révélations de la semaine ont bel et bien été Laslo Djere et notre coqueluche québécoise. Le Serbe de 23 ans, qui occupait le 90e rang mondial, a été dominant toute la semaine, ne concédant aucune manche en route vers son premier triomphe sur le circuit de l’ATP. Un sacre très émouvant pour le joueur qui a récemment vécu des moments difficiles.

« Ma mère est décédée il y a sept ans et je lui dédie ce titre, je le dédie également à mon père qui est mort il y a deux mois. C’est grâce à eux si je suis qui je suis aujourd’hui et j’espère qu’ils me regardent en ce moment », a confié Djere aux amateurs de tennis brésiliens.

Auger-Aliassime a également été impressionnant. Les organisateurs du tournoi n’ont assurément pas regretté de lui avoir accordé un laissez-passer pour le tableau principal, car il a su conquérir de redoutables adversaires ainsi que le cœur des amateurs brésiliens. Il a fait preuve de détermination et de maturité pour accéder à son premier match de championnat de l’ATP, devenant par le fait même le plus jeune finaliste d’une épreuve du Circuit 500 depuis l’instauration de cette catégorie de tournois en 2009.

En finale, la nervosité a cependant eu raison du jeune jouer de 18 ans qui a commis trop de fautes directes avant de s’incliner en deux manches de 6-3, 7-5. Toutefois, ses magnifiques prestations de la semaine lui ont permis de se hisser au 60e échelon du classement mondial, soit un bond de 44 places.

« Quelle semaine tu m’as fait vivre, Rio. J’aurais aimé franchir une étape de plus, mais ce n’était pas pour moi, cette fois-ci. Je vais continuer de travailler et de m’améliorer pour me redonner une chance de jouer pour des titres », s’est-il exprimé sur ses médias sociaux.

La logique a été respectée à Marseille où se déroulait une épreuve du Circuit 250 de l’ATP. En effet, le favori Stefanos Tsitsipas s’est adjugé un deuxième titre en prenant la mesure de Mikhail Kukushkin.

« Mon cœur battait plus fort que d’habitude. Je ne voulais pas la perdre. Quand ça vous importe beaucoup, vous êtes bien sûr plus stressé. Je suis heureux d’avoir réussi à surmonter ma nervosité et jouer le jeu que j’étais censé jouer. », a-t-il avoué après sa victoire.

Les faits

  • Juan Martin del Potro est de retour. Au repos depuis plus de quatre mois pour soigner une blessure au genou droit, l’Argentin a effectué son retour à Delray Beach la semaine dernière. Malgré une défaite hâtive en quart de finale, l’Argentin était tout de même satisfait. « J’ai joué trois matchs ici après quatre mois loin des courts et c’est l’essentiel pour moi », a-t-il mentionné après sa défaite. Son genou ne semble toutefois pas être totalement rétabli et il est forcé de prendre une pause pour les prochains jours.
  • Premier titre pour Radu Albot. À 29 ans, le 82e mondial est devenu le premier joueur de la Moldavie à remporter un titre de l’ATP. Depuis hier, il occupe désormais le 52e échelon.

Photo: Peter Staples / ATP Tour

La semaine prochaine : Place à Indian Wells!

Alors que les vedettes du circuit ont, pour la plupart, effectué un retour au jeu cette semaine, les têtes d’affiche seront bien évidemment au tournoi d’Indian Wells débutant la semaine prochaine.

Le champion en titre de la dernière édition n’y sera toutefois pas. En effet, Juan Martin del Potro, aux prises avec une blessure au genou récurrente a dû annoncer son retrait après une tentative de retour au jeu la semaine dernière, mais espère toutefois être de retour à temps pour le tournoi de Miami.

Premier joueur sur l’échiquier mondial, Novak Djokovic effectuera son retour au jeu au tournoi d’Indian Wells la semaine prochaine, lui qui n’a disputé aucun tournoi depuis son sacre au Grand Chelem d’Australie. Il profite de son temps à l’extérieur des terrains de tennis afin de peaufiner sa condition physique.

Chose certaine, les vétérans tels Nadal, qui a chuté rapidement au tournoi disputé au Mexique, et Federer, finaliste à Indian Wells l’an dernier, tenteront de mettre la main sur le titre, mais les jeunes loups seront également de bons candidats! À suivre…

Photo: Rio Open / Fotojump

Le contingent canadien

En plus de Félix Auger-Aliassime qui dispute cette semaine le tournoi ATP 250 au Brésil, Peter Polansky, Adil Shamasdin et Filip Peliwo évoluent cette semaine sur le Circuit Challenger. Milos Raonic est malheureusement tombé dès le tour initial à Dubaï. Quant à Denis Shapovalov et Brayden Schnur, ils s’accordent une semaine de congé cette semaine.

 

Photo en vedette: Rio Open / Fotojump