2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   En route vers la Coupe Rogers : Qui remportera le titre des Internationaux d’Australie ?

En route vers la Coupe Rogers : Qui remportera le titre des Internationaux d’Australie ?

15 Jan 2019
Écrit par: Caroline Angers
Écrit par: Caroline Angers
Classé sous:

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif hebdomadaire de l’action sur le circuit professionnel de l’ATP avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 2 au 11 août, au Stade IGA.

Cette semaine, nous revenons sur les deux premières semaines de la saison et sur la préparation des joueurs en vue du premier Grand Chelem de l’année, en cours depuis deux jours à Melbourne, en Australie.

Photo: AFP

Les deux dernières semaines : Surprises en tournois préparatoires

L’histoire

On peut dire que la nouvelle saison de tennis a commencé en force. Trois épreuves du Circuit 250 de l’ATP se déroulaient en même temps et ont été la scène de quelques surprises.

Novak Djokovic, de retour au sommet en 2018, n’a pas connu un départ idéal. À Doha, le Serbe a dû batailler contre certains joueurs qui n’auraient pas dû représenter des menaces. Or, trois de ses quatre duels sont allés à la limite de trois manches, dont le dernier lors duquel il s’est incliné aux mains de Roberto Bautista Agut en demi-finale. C’est d’ailleurs l’Espagnol qui a remporté le neuvième titre de sa carrière.

Blessé au dos durant une très grande partie de la saison dernière, Tomas Berdych a retrouvé la forme et en a surpris plusieurs en accédant à la finale à Doha. Il y a deux jours, il a également franchi avec succès le premier tour des Internationaux d’Australie, indiquant facilement la sortie à la 13e tête de série, Kyle Edmund.

La logique a été respectée à Pune, en Inde, et à Brisbane alors que les première et deuxième têtes de série, Kevin Anderson et Kei Nishikori, ont ajouté un trophée à leur collection.

Puis, à une semaine des Internationaux d’Australie, ce sont Tennys Sandgren, un vétéran de 27 ans, et Alex De Minaur, âgé de 19 ans seulement, qui ont brillé de tous leurs feux, remportant tous les deux leur premier titre de l’ATP.

À Auckland, Sandgren, alors 63e mondial, a profité de l’hécatombe des têtes de série pour n’en affronter qu’une seule, Marco Cecchinato (3e) au deuxième tour. Imposant, l’Américain, découvert l’an dernier alors qu’il atteignait son premier quart de finale d’un Grand Chelem en Australie, n’a concédé aucune manche au cours de la semaine. Il était d’ailleurs très fier de sa prestation en Nouvelle-Zélande.

« Il faut beaucoup de travail, beaucoup d’entraînement, beaucoup de sacrifices pour simplement atteindre une finale et pour remporter un titre… je suis sans voix », avait-il d’ailleurs exprimé.

Au même moment, à Sydney, Alex De Minaur mettait la main sur son premier trophée de l’ATP devant les siens. Il a notamment pris la mesure de Gilles Simon et d’Andreas Seppi, deux joueurs capables de causer des ravages. Qualifié pour le deuxième tour des Internationaux d’Australie à la suite de sa victoire face à Pedro Sousa, De Minaur sera assurément à surveiller au cours de la prochaine quinzaine.

Les faits

  • Federer s’impose. Encore. Jumelé à Belinda Bencic à la Coupe Hopman, un tournoi de démonstration par équipe, Roger Federer s’est à nouveau imposé pour remporter le titre, en affrontant les Allemands Alexander Zverev et Angelique Kerber en finale. Il aura fallu atteindre au double mixte pour connaître les vainqueurs. Le Suisse a aussi disputé une rencontre mémorable de double mixte contre les États-Unis et Serena Williams. Un match qui passera à l’histoire.
  • Murray s’est battu jusqu’au bout. C’est connu, Andy Murray a annoncé que sa hanche le fait trop souffrir et qu’il prendra sa retraite en 2019. Il y a deux jours, il a croisé le fer avec Bautista Agut dans un combat incroyable qu’il a toutefois perdu en cinq actes après avoir comblé un déficit de deux manches. Chapeau, Andy !
  • Djokovic, favori en Australie ? Selon Federer, Novak Djokovic sera l’homme à battre. Et quand c’est le maître qui le dit, on y croit ! Il est d’avis que le Serbe sera à surveiller, car il a accumulé de nombreuses victoires depuis six mois. À suivre…
  • Rafael Nadal en forme ? De retour au jeu après quatre mois d’absence à la suite de son abandon aux Internationaux des États-Unis, Rafael Nadal semble remis d’une blessure au genou. Sans trembler, il a écarté James Duckworth au premier tour lundi, à Melbourne. Voyons voir comment se déroulera son premier tournoi de l’année.

Photo: REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Cette semaine : le premier Grand Chelem de la saison

En 2018, Federer, qui disputait sa 30e finale en tournois du Grand Chelem, s’est emparé du titre à Melbourne pour une deuxième année consécutive. Cette année, de nombreux candidats tenteront de rester dans la course et de se qualifier pour la deuxième semaine de la quinzaine. Qui se rendra jusqu’au bout ? À suivre…

Photo: Getty Images

Le contingent canadien

Cinq représentants canadiens font partie des tableaux principaux des Internationaux d’Australie. Eugenie Bouchard, Denis Shapovalov et Milos Raonic ont intégré directement la compétition alors que Bianca Andreescu est la seule à avoir franchi avec succès les épreuves préliminaires. Rappelons-nous qu’elle a atteint la finale du tournoi d’Auckland il y a quelques jours déjà. De plus, Gabriela Dabrowski nous représentera en double.

 

Photo: Getty Images