En route vers la Coupe Rogers : Un 12e sacre pour Nadal à Roland-Garros

mercredi, 12 Juin

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif hebdomadaire de l’action sur le circuit professionnel de l’ATP avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 2 au 11 août, au Stade IGA.

Cette semaine, nous revenons, sur le deuxième tournoi majeur de la saison, Roland-Garros, qui s’est terminé dimanche dernier.

La semaine dernière : Une finale identique à celle de l’an dernier

L’histoire

Même si tout le monde s’attendait à la consécration de Rafael Nadal, nul n’aurait prédit toutes les surprises qui sont survenues avant la grande finale.

En effet, quelques têtes d’affiche sont tombées prématurément. Nous n’avons qu’à penser à Marin Cilic, 11e tête de série, qui avait un défi de taille dès son deuxième match contre Grigor Dimitrov. Plus de quatre heures ont été nécessaires afin de sceller l’issue de ce duel de titans qui a finalement vu le Bulgare arracher la victoire.

De son côté, Jan-Lennard Struff a continué de confirmer son talent sur la terre battue. De Stafanos Tsitsipas à Marin Cilic, en passant par Borna Coric, l’Allemand a collectionné les grandes victoires sur l’argile, ce qui lui a d’ailleurs permis de se frayer un chemin jusqu’en huitième de finale à la Porte d’Auteuil.

Stan Wawrinka en est un autre qui en a surpris plusieurs à Paris. Le Suisse, qui a été accablé par de nombreuses blessures au cours des dernières années, a été impressionnant contre Tsitsipas au quatrième tour. En effet, il a soutenu une bataille de plus de cinq heures avant de se départir du Grec, ce qui n’a sans doute pas aidé sa cause au tour suivant contre son compatriote Roger Federer.

Nombreux sont ceux qui attendaient avec impatience l’affrontement de demi-finale entre le maestro et le roi de la terre battue et le maestro. Ce 39e duel entre les deux géants n’a cependant pas répondu aux attentes, l’impitoyable Majorquin s’envolant rapidement avec un gain de 6-3, 6-4 et 6-2.

La pluie étant venue jouer les trouble-fête, il aura fallu deux jours avant de déterminer le vainqueur entre Dominic Thiem et Novak Djokovic dans le haut du tableau. Au bout de cinq manches chaudement disputées, c’est l’Autrichien qui accédait à sa deuxième finale consécutive à Paris.

Le match ultime a donc été une reprise de celui de 2018. Dès les premiers échanges, Dominic Thiem a laissé entendre qu’il avait l’intention de faire la vie dure à l’Espagnol. À une manche partout, Nadal a toutefois solidement pris les commandes du match pour s’imposer en des comptes de 6-3, 5-7, 6-1 et 6-1.

Le détenteur de 18 titres de Grands Chelems porte désormais sa fiche à 93 victoires et 2 défaites à Roland-Garros et se rapproche du record de Federer qui compte 20 couronnes de Grands Chelems.

Interrogé à ce sujet, le principal intéressé a répondu : « Je veux suivre mon propre parcours, me donner les meilleures chances et la possibilité de concourir au plus haut niveau. Et si je me retrouve dans une position comme celle d’aujourd’hui où je suis celui qui a remporté le plus de titres de Roland-Garros de l’histoire, bien, c’est très bien. »

Les faits

  • Kyrgios restera Kyrgios. « Le fait que je sois ici maintenant et que je doive aller à Paris dans quelques jours c’est… Comparé à cet endroit, Roland-Garros, c’est nul. Carrément nul », a mentionné Nick Kyrgios après quelques jours d’entraînement à Wimbledon avec Andy Murray. Quelques jours plus tard, il s’est d’ailleurs retiré du tournoi parisien, expliquant son absence par une « maladie ». Oh, Kyrgios !
  • Les Français surprennent. Treize Français étaient encore en lice au deuxième tour du tournoi. Antoine Hoang a atteint le troisième tour, grâce, entre autres, à une victoire aux dépens de la 23etête de série, Fernando Verdasco. De son côté, Benoît Paire en a surpris plus d’un en se faufilant jusqu’en huitième de finale et en faisant la vie dure à Nishikori.
  • Zverev peine encore. Décidément, l’Allemand ne parvient toujours pas à s’imposer en Grand Chelem. Stoppé facilement en quart de finale par Novak Djokovic, il s’agit de son meilleur résultat en tournois majeurs jusqu’à présent.

Cette semaine : Place à Bois-le-Duc et à Stuttgart !

Même si la majorité des têtes d’affiche du circuit ne sont pas en action cette semaine, plusieurs effectuent déjà la transition vers le gazon en préparation pour Wimbledon.

Ainsi, Alexander Zverev et Stefanos Tsitsipas sont respectivement les favoris à Stuttgart et à Bois-le-Duc. La transition sera bien intéressante à regarder.

Photo: Peter Staples / ATP Tour

Le contingent canadien

Absents du tournoi de Roland-Garros en raison de blessures, Milos Raonic et Félix Auger-Aliassime effectuent un retour au jeu cette semaine, en disputant le tournoi de Stuttgart. Ils sont d’ailleurs respectivement les sixième et septième têtes de série. Denis Shapovalov complète le trio et a le statut de huitième tête de série. Il s’est toutefois incliné hier. Brayden Schnur a tenté de se qualifier, mais s’est incliné à son premier match. Quant à Peter Polansky, il participe au Challenger de Nottingham.

Mots-clés