2 – 11 août 2019, MONTRÉALAchetez des billets
X
EN FR
Home   Nouvelles   Fabio Fognini et son premier Masters 1000

Fabio Fognini et son premier Masters 1000

22 Avr 2019
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Qui l’eût cru ?

Il aurait été bien difficile de prédire l’issue des derniers jours du tournoi de Monte-Carlo, premier tournoi du Circuit Masters 1000 sur terre battue de la saison. Ce sont bel et bien Dusan Lajovic, 48e raquette mondiale en début de tournoi, et la treizième tête de série, Fabio Fognini, qui se sont affrontés lors du duel ultime.

Tombeur notamment de Dominic Thiem [4] et de Daniil Medvedev [10], Dusan Lajovic a poursuivi sur sa lancée de l’Open de Miami, où il avait montré la sortie à Kei Nishikori [6], entre autres, avant d’atteindre le troisième tour du tournoi.

De son côté, l’Italien a vengé un début de saison plutôt difficile. Infligeant des revers à Alexander Zverev [3] et à Borna Coric [9] lors des huitièmes et des quarts de finale, c’est plutôt son duel de demi-finale qui a causé une onde de choc. En effet, avec une fiche de 11 victoires et 4 défaites face à l’Italien, rares sont ceux qui auraient imaginé Rafael Nadal tomber avant la finale à Monte-Carlo. Plus impressionnant encore, le Majorquin s’est adjugé 11 titres à ce Masters 1000 depuis le début de sa carrière — oui, onze ! Malgré sa fiche de 68 victoires et 3 revers dans la Principauté de Monaco, Nadal s’est fait corriger par Fognini, s’inclinant 6-4 et 6-2.

Dimanche, Fabio Fognini et Dusan Lajovic espéraient donc mettre la main sur leur premier titre d’un tournoi d’une telle envergure.

Malgré les blessures, c’est l’Italien qui a pu soulever le trophée, s’imposant 6-3 et 6-4 devant une foule partisane, et s’adjugeant ainsi son premier titre du Circuit Masters 1000.

À la suite de son sacre, Fognini a expliqué qu’il se sent presque à la maison à Monte-Carlo. En effet, il a grandi à San Remo en Italie, à seulement 50 km du site, et il venait parfois s’y entraîner quand il était plus jeune. Remporter ce tournoi devant ses proches était donc bien spécial pour lui.

« Ma famille et mes amis sont heureux, parce que mon nom sera gravé ici, et que c’est quelque chose dont je rêvais depuis longtemps déjà. », a souligné Fognini après sa conquête.

« J’ai tout ce qu’on peut souhaiter dans la vie. J’ai un bébé, j’ai ma femme et ils sont tout le temps avec moi. Je ne pourrais rien demander de plus. », a-t-il ajouté.

Fognini est devenu le premier joueur italien à remporter le tournoi depuis Nicola Pietrangeli en 1968. Ce dernier était d’ailleurs dans les gradins lors de la consécration de son compatriote, l’applaudissant chaudement à la suite de sa victoire.

 

(Photo en vedette: AFP)