Andreescu, première joueuse canadienne en 50 ans à atteindre la finale

Vous est présenté par
samedi, 10 Août
Vous est présenté par

Hier, Bianca Andreescu est devenue la première joueuse canadienne en 50 ans à accéder à la demi-finale de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.

Aujourd’hui, elle est la première en cinq décennies à atteindre la finale.

La native de Mississauga, en Ontario, a réalisé cet exploit en prenant la mesure de l’Américaine Sofia Kenin en des comptes de 6-4 et 7-6(5). Dimanche, Andreescu croisera le fer avec la triple championne de la Coupe Rogers Serena Williams.

Kenin et Andreescu ont produit des échanges excitants dès les premiers moments du match. La Canadienne de 19 ans est l’auteure de l’un des plus beaux points de la manche initiale alors qu’elle réussissait un amorti parfait pour prendre les devants 2-1. À 3-2, Andreescu a frappé un coup droit en pleine course pour se forger la première balle de bris du match. Kenin ne lui a toutefois pas facilité la tâche. La jeune Américaine de 20 ans est parvenue à effacer deux balles de bris pour niveler la marque.  

Par la suite, Kenin a eu deux occasions de bris tard dans la manche, mais la championne d’Indian Wells lui a rendu la pareille. En effet, Andreescu a réussi à se sortir du pétrin à 15-40 grâce à quelques superbes coups droits gagnants pour conserver son service. La 27e mondiale a ensuite enchaîné en réalisant le premier bris du match sur un smash, empochant le premier acte par 6-4.

L’Américaine n’avait toutefois pas l’intention de plier bagage aussi facilement et l’a prouvé en ravissant le service de la Canadienne tôt dans la deuxième manche. Kenin n’a cependant pas réussi à consolider ce bris et a ensuite raté deux occasions de prendre l’avance, permettant à Andreescu de conserver son service pour faire 3-2.

Dès le jeu suivant, alors qu’elle tentait d’annuler une balle de bris, Kenin a frappé un revers qui a effleuré le filet avant d’aller choir à l’extérieur – 4-2 pour la Canadienne. Andreescu a ensuite concédé son service pour la première fois de la journée alors qu’elle servait pour le match à 5-3.

L’Américaine a ensuite commis deux doubles fautes consécutives pour offrir à Andreescu sa première balle de match. Mais Kenin est parvenue à effacer non pas une, ni deux, mais trois balles de match pour forcer la tenue d’un jeu décisif. Menée 4-5, Kenin a envoyé un coup droit à l’extérieur des lignes et la Canadienne n’avait donc plus qu’un point à récolter pour savourer la victoire. Elle aura toutefois dû attendre à sa cinquième balle de match pour sceller l’issue de la rencontre et faire rugir de plaisir ses partisans.  

Andreescu est la première joueuse canadienne à atteindre la finale de la Coupe Rogers depuis 1969 — lorsque les Canadiennes Faye Urban et Vicky Berner se sont affrontées pour les grands honneurs. L’adolescente connaît une magnifique saison. Elle a non seulement remporté 26 de ses 30 duels depuis le début de l’année, mais sa plus récente victoire est sa 23e sur surface dure, ce qui la place à égalité au premier rang de la WTA avec Karolina Pliskova.

Mots-clés