Au revoir, monsieur Laperrière

vendredi, 10 Mai

Un pilier de la grande famille du tennis québécois nous a quittés la semaine dernière. Repentignois d’adoption, Claude Laperrière s’est éteint le 3 mai dernier, non sans laisser une marque indélébile.

Nombreux sont ceux qui ont eu la chance de le côtoyer au cours de ses quelque 30 années d’engagement envers le tennis. Des organisateurs de tournois, aux athlètes, en passant par les commanditaires, tous vouaient un respect sans borne à celui qui était connu sous le nom de Monsieur Claude ou de Monsieur Laperrière. « À Tennis Canada, il n’y a qu’Eugène Lapierre et Alain Beaupré qui me tutoient », avait-il souligné.

Joueur de tennis amateur à l’adolescence, il fondera ensuite l’Association de tennis de Repentigny dans la trentaine. Quelques années plus tard, toute la famille sera investie dans les Internationaux de tennis junior de Repentigny.

Monsieur Claude Laperrière n'est plus!Le monde du tennis québécois est en deuil après l’annonce du décès, le 3 mai…

Posted by Internationaux de tennis junior Banque Nationale on Saturday, May 4, 2019

 

Mais il ne s’arrêtera pas là. C’est aux côtés de sa complice de toujours, Pierrette, qu’il deviendra bénévole, notamment à la Coupe Rogers. Au fils des ans, il y sera nommé responsable de l’équipe de l’information après avoir occupé plusieurs autres fonctions. Apprécié de tous, M. Laperrière était d’ailleurs un pilier pour les chefs de comité du tournoi. Un modèle pour tous. Rassurant, expérimenté, positif et passionné par le travail d’équipe, il aurait tout donné pour le succès de la Coupe Rogers durant ses 32 années de bénévolat. « C’était un chef, un pilier, mais surtout un grand ami à tous ! », confiait Marilyn Robichaud, responsable des bénévoles du tournoi.

Chose certaine, M. Laperrière aura indéniablement contribué à l’histoire de la Coupe Rogers. Nous ne nous étonnerons d’ailleurs pas des nombreux prix qu’il a reçus afin de souligner sa précieuse aide au cours de toutes ces années.

En effet, en 2008, accompagné de sa femme, il a remporté le trophée remis aux bénévoles de l’année dans le cadre des Prix d’excellence de Tennis Canada. « Pour moi, ce trophée reçu conjointement avec Pierrette est mon plus beau souvenir dans le tennis », avait mentionné M. Laperrière.

Photo: Tennis Québec

Quelques années plus tard, en 2011, il s’est vu décerner un prix de reconnaissance de Tennis Canada, d’ailleurs approuvé à l’unanimité par le conseil d’administration. Quatre ans plus tard, c’est le district de Villeray qui l’honorera en lui remettant le prix du bénévole de l’année.

Connu et admiré chez Tennis Canada, « il faisait vraiment partie de la famille et de la culture du tennis québécois. Nous serons des milliers de joueurs, d’entraîneurs, de parents, de bénévoles et de membres du personnel à se souvenir de lui avec affection », a mentionné Eugène Lapierre, directeur de la Coupe Rogers.

En entretien avec Tennis Québec il y a quelques années, M. Laperrière avait prodigué quelques conseils à ceux qui désiraient suivre ses traces : « Consacre-toi à ça. Oublie tout et fais ce que tu as à faire. »

Merci pour ces sages paroles et pour votre dévouement envers le tennis québécois, M. Laperrière, et à la prochaine.

 

(Photo en vedette: Tennis Québec)

Mots-clés