Auger-Aliassime embrase ses partisans ; Wawrinka, Djokovic poursuivent

mardi, 7 Août

Félix Auger-Aliassime a réjoui ses partisans, mardi après-midi, grâce à une brillante prestation à sa première participation au tableau principal de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, lors de laquelle il a éliminé le Français Lucas Pouille, 18e mondial, en deux manches de 6-4 et 6-3.

Le jeune Canadien, qui célèbrera son 18e anniversaire de naissance demain, a pris les devants tôt dans la manche initiale grâce à quelques fautes directes de son rival. Même s’il a concédé son service alors qu’il servait pour la manche, il est parvenu à tirer profit de l’ouverture que lui a offerte Pouille pour mettre la main sur le premier acte en cet après-midi torontois chaud et humide.

La confiance d’Auger-Aliassime n’a cessé d’augmenter au deuxième acte alors qu’il améliorait son pourcentage de premières balles de service, produisant quatre aces et ne concédant que deux points sur ses offrandes. Il a terminé le duel d’une heure et 17 minutes avec 25 coups gagnants et seulement 16 fautes directes.

En lever de rideau sur le Court central, Stan Wawrinka a réussi à combler un écart d’une manche pour venir à bout de Nick Kyrgios, 16e tête de série, qui a ébloui la foule avec des coups spectaculaires, mais qui a été incapable de conserver le rythme face au Suisse. Wawrinka a survécu à 26 aces dans un gain de 1-6, 7-5 et 7-5.

Kyrgios avait pourtant bien amorcé le duel, mais a semblé ennuyé par une blessure à la hanche, demandant l’aide du soigneur vers la fin du deuxième acte. Wawrinka, triple champion de Grands Chelems, est celui qui a le mieux résisté à la fin des deux dernières manches pour s’envoler avec la victoire après un peu plus de deux heures de bataille.

Novak Djokovic, quadruple champion de la Coupe Rogers, a amorcé son parcours en éliminant Mirza Basic en deux comptes de 6-3 et 7-6(3). La 9e tête de série du tournoi a dominé du début à la fin, ne montrant aucun signe de fatigue après son triomphe à Wimbledon, il y a un mois. Djokovic été impressionnant dans toutes les facettes de son jeu, même s’il a été un peu chancelant lorsqu’il a tenté de servir pour le match à 6-5 de la deuxième manche. Basic avait obtenu sa place au tableau principal à titre de joueur repêché après le retrait du Sud-Coréen Hyeon Chung.

L’action fusait de partout en ce matin, à Toronto.

Le Grandstand Banque Nationale n’a pas souri au numéro un japonais Kei Nishikori alors qu’il pliait l’échine 7-5 et 6-1 face à Robin Haase.

Stefanos Tsitsipas, vedette de la prochaine génération, a eu plus de chance au match suivant et a poursuivi sur la lancée qui lui a permis d’atteindre le carré d’as du tournoi de Washington. Opposé à Damir Dzumhur, il a signé un gain de 6-3 et 7-6(3) pour mériter la chance de croiser le fer avec Dominic Thiem (7e), au deuxième tour. Les deux joueurs se sont affrontés à Roland-Garros plus tôt cette année et c’est Thiem qui s’était alors imposé.

Sam Querrey a empêché Adrian Mannarino de vivre un deuxième parcours de rêve consécutif au Canada après que le Français eut atteint les quarts de finale, à Montréal l’an dernier. L’Américain n’a pas fait de cadeau à son adversaire en prenant sa mesure en deux manches de 6-2 et 7-5. Frances Tiafoe, Karen Khachanov et Ryan Harrison font également partie des gagnants de l’après-midi.

Au deuxième tour, Tiafoe croisera le fer avec le Canadien Milos Raonic.

Après avoir été couronné à Los Cabos, la semaine dernière, l’Italien Fabio Fognini poursuit sa course. Aujourd’hui, il a vaincu Steve Johnson par 6-4 et 6-4 et attend maintenant le gagnant du match opposant Denis Shapovalov à Jérémy Chardy.

Mots-clés