Ce qu’elles ont dit… 28 juillet 2016

vendredi, 29 Juil

Eugenie Bouchard, sur la pression qui a eu le dessus :

« Je pense être en mesure de bien performer autant quand je suis la joueuse sous-estimée que quand je suis la favorite pour l’emporter. Cette semaine, j’ai évidemment dû faire face aux deux situations et cette fois, ça ne s’est pas trop bien passé alors qu’on s’attendait à ce que je gagne. Ça me déçoit.
Mais je pense que je me suis laissée atteindre par la pression, surtout en étant ici à Montréal et en sachant que si je gagnais, je me rendrais en quarts de finale. »

 

Kristina Kucova, sur l’importance de sa victoire contre Bouchard dans sa carrière :

« Grâce à ce match, j’ai percé le top-100 mondial. J’ai travaillé toute ma vie pour y parvenir. Je suis tellement heureuse de cet exploit.

Je ne sais pas si je peux dire que ça va changer ma vie. Je ne pense pas. Mais je vais toujours me rappeler de ce moment, d’avoir battu Genie à Montréal et d’avoir percé le top-100. C’est très important pour moi. »

 

Johanna Konta, concernant sa folle séquence au cours des sept derniers jours :

« Je me sens vraiment comme si c’était le jour de la marmotte. Mais c’est aussi un excellent problème à avoir. Alors qui suis-je pour me plaindre? J’ai l’occasion de faire partie de cet incroyable évènement ici, la Coupe Rogers. Alors souhaitons que ça continue.

Mais il faut vraiment que je garde mon esprit aussi frais et reposé que possible et que je sois reconnaissante pour tout ce qui m’arrive, tout en continuant de me battre. »

 

Venus Williams, en parlant de ce qu’elle devra améliorer en vue de Rio :

« Je vais tout faire en mon pouvoir pour être prête pour Rio. C’est mon plan à partir de maintenant. Je vais faire mon possible pour être la meilleure version de moi possible à ce moment-là. »

 

Angelique Kerber, sur son expérience qui l’a aidée à gagner son match :

« Je suis très en confiance maintenant quand je dispute un match vraiment serré. Quand il n’y a qu’un ou deux points de différence, j’essaie d’y aller à fond.

Je sais comment renverser la vapeur dans un match. Je sais comment remporter des matchs serrés. Je me souviens évidemment du fait que j’ai déjà gagné un tournoi du Grand Chelem, mais il faut quand même que je concentre sur chacun de mes matchs. Je veux dire, les autres joueuses n’ont rien à perdre contre moi. »

 

Anastasia Pavlyuchenkova, sur le fait que trois Russes seront des quarts :

« Vous savez, je ne veux pas dire que c’est normal pour nous, mais le tennis russe a toujours été très fort. Dans le passé, on a toujours eu plusieurs championnes en Grands Chelems. On a toujours été là.

C’est évidemment super de maintenant pouvoir compter sur Daria, qui est une jeune joueuse très prometteuse. Elle connaît une excellente saison jusqu’à présent. Elle va même faire ses débuts aux Jeux olympiques cette année en raison de ces bons résultats. »

 

Agnieszka Radwanska, concernant la cérémonie d’ouverture des J.O. :

« C’est toujours particulier de pouvoir être là et de marcher sur la piste. Mais pour être honnête, on ne voit pas grand-chose. Surtout moi, puisque la Pologne est dans les ‘P’. Je marche, j’entends des bruits, je vois des feux d’artifices apparaître et ensuite je dois commencer à marcher. C’est toujours décevant quand tu ne peux pas voir tout ce qui se passe.

Mais c’est évidemment incroyable d’être sur place, surtout quand tu marches dans le stade devant tout le monde avec tous les autres athlètes polonais. C’est un moment exceptionnel, c’est certain. »

 

 

 

Mots-clés