En route vers la Coupe Rogers : Novak Djokovic conserve son trophée de Wimbledon

mardi, 16 Juil

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif hebdomadaire de l’action sur le circuit professionnel de l’ATP avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 2 au 11 août, au Stade IGA.

Cette semaine, nous revenons sur Wimbledon, troisième Grand Chelem de la saison, qui s’est terminé dimanche dernier.  

La semaine dernière : Une finale qui passe à l’histoire

L’histoire

Tout le monde avait hâte de voir ce que nous réserveraient les têtes d’affiche lors du dernier arrêt de la saison sur la pelouse.  

D’entrée de jeu, les surprises ont fusé de tout bord, tout côté. En effet, Stefanos Tsitsipas (7), Alexander Zverev (6) et Dominic Thiem (5) ont tous plié bagage dès leur premier duel contre Fabbiano, Vesely et Querrey, respectivement. Par chance, la pelouse est maintenant chose du passé pour tous.

De leur côté, Sam Querrey, Guido Pella et Roberto Bautista Agut ont impressionné. L’Américain Querrey a atteint les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis les Internationaux des États-Unis de 2017. Sur son parcours, il a éliminé Thiem avant de tomber aux mains de Rafael Nadal.

Guido Pella s’est également taillé une place en quart de finale, indiquant la sortie à plusieurs têtes d’affiche, notamment Kevin Anderson (4) et Milos Raonic (15). Il s’est toutefois buté à Bautista-Agut, tombeur de Karen Khachanov (10).  

En accédant à la demi-finale, l’Espagnol signait son meilleur résultat en tournois du Grand Chelem. C’est finalement le futur champion qui a freiné son parcours en quatre manches.

Novak Djokovic a connu un parcours presque parfait, n’échappant que deux manches (à Hurkacz et Bautista Agut), en route vers son cinquième sacre à Wimbledon. En effet, il a remporté des victoires sans équivoque contre Kohlschreiber, Kudla, Hurkacz, Humbert, Goffin et Bautista Agut avant de se qualifier pour la finale.

Roger Federer s’est également illustré pour atteindre la finale. Son match le plus attendu aura été, évidemment, la demi-finale contre Nadal — une première rencontre à Wimbledon depuis 2008. Le duel n’aura pas déçu. D’interminables échanges, des jeux époustouflants, les deux joueurs ont tenu les spectateurs en haleine du début à la fin.  

En finale, le Serbe est parvenu à tirer son épingle du jeu en prenant la mesure de Federer en cinq manches de 7-5(5), 1-6, 7-6(4), 4-6 et 13-12(3), après près de cinq heures de bataille et deux balles de championnat contre lui. Il s’agissait de son 16e triomphe en tournois du Grand Chelem.

« Mentalement, c’était la plus exigeante [victoire de ma carrière] à cause des circonstances et de Roger, de l’autre côté du filet », a-t-il avoué après la rencontre.

Les faits

  • Bautista Agut manque son enterrement de vie de garçon. N’ayant visiblement pas prévu se rendre aussi loin à Wimbledon, Bautista Agut a dû faire faux bond à ses six amis qui l’attendaient à Ibiza pour faire la fête et les a plutôt invités à venir l’encourager à Londres. Plutôt un beau problème, non ?
  • L’Airbnb de Sandgren. Ne pensant pas lui non plus atteindre la deuxième semaine du tournoi, l’Américain Tennys Sandgren a dû se mettre à la recherche d’un hôtel la veille de son duel contre Querrey. Oups !

La semaine prochaine : Place à Bastad, Umag et Newport !

Les meilleurs joueurs de l’ATP ont, pour la plupart, congé cette semaine, mais plusieurs sont déjà de retour au jeu. Les tournois de Bastad, Umag et Newport accueillent d’ailleurs respectivement Christian Garin, Fabio Fognini et John Isner comme première tête de série.  

Le contingent canadien

Plusieurs de nos joueurs canadiens s’accordent une pause cette semaine, mais certains sont de retour à la maison pour prendre part au Challenger Banque Nationale de Gatineau, qui est amorcé depuis le début de la semaine et qui accueille notamment Vasek Pospisil, Peter Polansky, Liam Draxl et Alexis Galarneau.

Mots-clés