La Genie Army de Toronto s’amène à Montréal

mercredi, 27 Juil

Les préparatifs pour l’édition 2015 du volet féminin de la Coupe Rogers de Toronto n’étaient même pas encore amorcés que Kristina Borojevic était déjà en train d’ensevelir de courriels les organisateurs au mois de novembre 2014.

C’est que la jeune passionnée de tennis et fan finie d’Eugenie Bouchard voulait absolument savoir si le tournoi de sa ville prévoyait organiser des activités particulières entourant sa joueuse préférée, un peu à l’image de ce qu’avait fait Montréal en 2014.

Mais se butant devant des courriels restés sans réponse, Borojevic a décidé de prendre les choses en main et de créer un compte Twitter (@GenieArmyTOR) pour rassembler les partisans de Bouchard à Toronto et les inviter à venir encourager leur favorite à la Coupe Rogers au mois d’août 2015.

« Elle connaissait une très mauvaise saison, alors on a inventé le mot-clic #WeBelieveinBouchard (#NousCroyonsenBouchard) pour l’appuyer et c’est devenu complètement viral », a expliqué Borojevic, mardi, elle qui a fait le voyage à Montréal cette année. « Et c’est à ce moment-là que le tournoi a communiqué avec nous pour nous inviter. Genie en a entendu parler, on l’a rencontrée à quelques reprises… c’était vraiment devenu une tendance populaire sur Twitter, on ne s’y attendait pas du tout. »

Borojevic, aujourd’hui âgée de 21 ans, avoue cependant que lors de ses premiers échanges avec la Coupe Rogers de Toronto, elle avait dû s’inventer une équipe parce qu’à l’époque, elle était seule dans son projet.

« Quand j’ai créé notre page Twitter, nous n’étions même pas encore un groupe, il n’y avait que moi », a-t-elle raconté, sourire en coin. « Chaque fois que je discutais avec Tennis Canada, je donnais l’impression que nous étions un gros groupe. Alors quand ils ont finalement accepté de nous faire entrer au tournoi, j’ai littéralement sollicité tous les gens que je connaissais pour qu’ils se joignent à moi pour vrai cette fois ! »

En plus de Borojevic, deux autres membres du clan (Andy Trinh, 22 ans et Stanley Liu, 23 ans) viennent aussi de Toronto. Le trio a également invité Aaron Hagler, un Anglais de 24 ans, à traverser l’océan pour encourager Bouchard au STADE IGA, en plus d’avoir demandé à Alyson Pelletier (20 ans) de Québec et Laurence Veilleux (21 ans) de Montréal de joindre leurs rangs pour le tournoi.

« Nous nous sommes tous rencontrés sur Twitter en fait, a évoqué Veilleux. Ils m’ont tout simplement contactée en me disant qu’ils voulaient absolument quelqu’un qui venait de Montréal dans leur groupe et qu’ils avaient entendu dire que j’étais une grande fan également, et m’ont demandé si je voulais me joindre à eux. J’ai évidemment dit oui ! »

 

Pas de rivalité avec l’autre Genie Army

Difficile de ne pas dresser de comparaisons entre la Genie Army de Toronto et l’originale, créée en 2014 par de jeunes Australiens à Melbourne lors du parcours étonnant de Bouchard aux Internationaux d’Australie cette année-là.

Borojevic a dit s’être évidemment inspirée de cette idée pour bâtir sa propre « armée », mais assure qu’il n’existe aucune rivalité entre les deux clans.

« On a eu l’occasion de discuter à plusieurs reprises avec la Genie Army australienne sur les réseaux sociaux et ils ont été vraiment gentils, a-t-elle déclaré. Ils nous envoient parfois des messages privés sur Twitter en nous disant de l’encourager pour eux, d’avoir du plaisir et de nous assurer que Genie nous entende bien en faisant un maximum de bruit. »

« Au fond, nous faisons tous partie d’une même communauté, a ajouté Liu. Nous ne sommes tous que des fans qui veulent encourager Genie. »

Mots-clés