Riske domine Zhao, Swiatek élimine Rogers aux qualifications

Vous est présenté par
dimanche, 4 Août
Vous est présenté par

L’Américaine Alison Riske vit tout un mois.

En effet, la 37e mondiale s’est récemment mariée, deux semaines seulement après avoir atteint son premier quart de finale d’un tournoi du Grand Chelem au All England Club, réussissant cet exploit en battant la numéro un mondiale et championne en titre de Roland-Garros Ashleigh Barty.

À son premier match depuis Wimbledon, Riske a signé une victoire de 6-2 et 6-1 aux dépens de la Canadienne Carol Zhao pour accéder au deuxième tour des qualifications.

Au début de la rencontre, Zhao semblait bien partie pour causer une surprise. La joueuse de 24 ans, de Richmond Hill, a marqué un bris tôt dans la manche initiale avant que Riske ne revienne en force. L’Américaine a remporté six jeux consécutifs pour empocher la manche. Elle a poursuivi sur sa lancée, gagnant 12 des 13 derniers jeux. Sa prochaine rivale sera Varvara Lepchenko pour une place au tableau principal.

Zhao est l’une des huit Canadiennes qui sont tombées au combat en cette première journée de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale. Gabriela Dabrowski faisait aussi partie de ce groupe. La native d’Ottawa s’est inclinée en trois manches chaudement disputées de 6-4, 3-6 et 6-3 aux mains de la Russe Anastasia Potapova. Le séjour de Dabrowski à Toronto n’est cependant pas terminé, car elle prendra également part aux épreuves du double.

À l’instar de Zhao, Carson Branstine semblait avoir pris les commandes de son duel de qualification alors qu’elle menait 3-0 à la manche initiale contre la Roumaine Mihaela Buzarnescu. Cette dernière est toutefois parvenue à arracher un gain de 7-6 (4) et 6-3. Par la suite, sur le Court Banque Nationale, Françoise Abanda a connu le même sort que sa compatriote, s’inclinant 6-4 et 6-3 face à Ons Jabeur.

Pendant ce temps, Iga Swiatek, qui est âgée de 18 ans, a vaincu l’Américaine Shelby Rogers en des comptes de 6-4 et 7-5. Un peu plus tôt cette année, Swiatek est devenue la deuxième joueuse née dans les années 2000 à atteindre la deuxième semaine d’une épreuve du Grand Chelem, grâce à sa présence en huitième de finale de Roland-Garros.   

Mots-clés