Serena Williams se fait une autre place dans les annales

lundi, 2 Fév

[vc_row full_width= » » parallax= » » parallax_image= » »][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Future membre du Temple de la renommée, Serena Williams est sans contredit la meilleure joueuse de tennis de tous les temps. En remportant son 19e titre de tournois du Grand Chelem en battant Maria Sharapova lors de la finale des Internationaux d’Australie, Williams fait maintenant cavalier seul au deuxième rang des joueuses les plus titrées de l’ère ouverte et au troisième de l’histoire du tennis féminin. Voici un aperçu de ses collègues:

Margaret Court – Court, qui possède 24 titres de Grands Chelems, arrive au premier rang même si plus de la moitié de ses couronnes ont été conquises avant l’ère ouverte alors que toutes les meilleures joueuses du monde ne participaient pas nécessairement aux grands tournois. Superbe athlète, elle a remporté un Grand Chelem en 1970, devenant la première joueuse de l’ère ouverte à récolter les trophées des quatre tournois du Grand Chelem dans la même année.

Steffi Graf – Une des vraies légendes du sport, Graf détient 22 grands titres de simple, soit plus que tout autre athlète, homme ou femmes, de l’ère ouverte. Ses 22 trophées sont bien répartis entre les quatre tournois : quatre à Melbourne, six à Paris, sept à Londres et cinq à New York. En 1988, Graf a conquis les quatre Grands Chelems et la médaille d’or olympique, devenant la seule personne à réaliser un Grand Chelem d’or dans une année.

Chris Evert/Martina Navratilova – Grâce à son triomphe du week-end dernier, Williams a surpassé Evert et Navratilova. Les deux célèbres amies et rivales, qui comptent 18 titres de Grands Chelems chacune, sont parmi les meilleures de tous les temps. Encore plus impressionnant est le fait qu’elles ont récolté leurs 18 trophées à la même époque.

À trois titres de Graf, Williams, qui est âgée de 33 ans, vise un autre plateau. La triple championne de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale a certainement de bonnes chances d’ajouter des trophées à sa collection, car la numéro un mondiale semble intouchable.

« J’aimerais beaucoup me rendre à 22 », admettait-elle après la finale des Internationaux d’Australie. « Le 19e n’a pas été facilement à récolter, cela m’a quand même pris 33 ans. J’aimerais me rendre à 22, mais je dois d’abord gagner mon 20e, puis mon 21e. Il y a tellement de bonnes jeunes joueuses que ce ne sera pas facile. Mon objectif était de gagner mon 19e. Je ne pensais pas que cela arriverait si vite, mais j’en suis bien heureuse. »

Il sera intéressant de voir si quelqu’un peut arrêter Serena dans les Grands Chelems cette année. Sharapova, qui est la troisième sur la liste des joueuses actives avec cinq titres (Venus Williams en a sept), est la championne en titre de Roland-Garros et espère bien ajouter des trophées à sa collection. Petra Kvitova et Victoria Azarenka ont conquis les grands honneurs à deux reprises et possèdent le talent et la volonté pour être des menaces. D’autres joueuses sont également capables de mettre la main sur leur premier grand titre très bientôt, notamment Simona Halep, Caroline Wozniacki, Agnieszka Radwanska et notre Canadienne Eugenie Bouchard.

Si sa prestation des deux dernières semaines est un aperçu de l’avenir, Williams sera encore une sérieuse prétendante aux titres de Roland-Garros, de Wimbledon et des Internationaux des États-Unis. Bien qu’elle occupe depuis longtemps une place de choix dans les annales du tennis – elle a conquis son premier grand tournoi en 1999, à New York, et possède maintenant six couronnes australiennes, deux françaises, cinq britanniques et six américaines –, Williams ne semble pas prête à s’arrêter là.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Mots-clés