Swiatek écrit une page de l’histoire en remportant son premier Grand Chelem à Paris

mercredi, 14 Oct

Malgré un tableau très relevé comptant des joueuses comme la championne de Roland-Garros en 2018 Simona Halep ainsi que quatre autres membres du Top 10, soit Karolina Pliskova, Elina Svitolina, Sofia Kenin et Kiki Bertens, c’est la jeune Polonaise de 19 ans Iga Swiatek qui a soulevé le trophée le week-end dernier, polarisant l’attention du monde du tennis.

La 54e mondiale, qui était relativement inconnue et n’avait auparavant gagné que dix matchs aux tableaux principaux de Grands Chelems, a signé la prestation de sa carrière à Paris.

Ainsi, après avoir eu raison de Marketa Vondrousova (15e), de Hsieh Su-Wei et d’Eugenie Bouchard lors des trois premiers tours, Swiatek s’est révélée à la compétition en éliminant la favorite et la championne de 2018 Halep. Elle n’a pas seulement vaincu la Roumaine, elle l’a pulvérisée.  

Elle a poursuivi sur sa lancée en quart de finale et au carré d’as en indiquant la sortie à Martina Trevisan et à Nadia Pondoroska, deux autres joueuses qui avaient causé des surprises à la Porte d’Auteuil.

C’est toutefois en finale que Swiatek s’est vraiment illustrée. Opposée à Kenin, 4e tête de série, la Polonaise était incontestablement la joueuse négligée, elle qui n’avait jamais réussi à franchir le quatrième tour d’une épreuve du Grand Chelem. Pourtant, il lui a fallu moins d’une heure pour battre son adversaire américaine plus expérimentée en des comptes de 6-4 et 6-1 pour ainsi mettre la main sur son premier grand titre.

« Je suis simplement très fière de moi. J’ai accompli de l’excellent travail ces deux dernières semaines. Je ne m’attendais pas à remporter ce trophée. C’est évidemment incroyable. C’est une expérience qui va changer ma vie », déclarait Swiatek après la finale de samedi.

Bien que tout cela soit très impressionnant, son magnifique parcours comporte également un certain nombre de jalons historiques :

  • Première personne d’origine polonaise à conquérir la couronne de simple d’un tournoi du Grand Chelem.  
  • Joueuse la moins bien classée à remporter le titre à Paris depuis la création des classements informatisés en 1975.
  • Plus jeune championne de Roland-Garros depuis le triomphe de Monica Seles en 1992.
  • À égalité pour le deuxième plus petit nombre de matchs perdus en route vers le titre de Roland-Garros (28 jeux en 7 matchs).
  • Première joueuse à remporter le titre à Paris sans perdre une seule manche depuis l’exploit de Justine Henin en 2007.

L’étoile montante a aussi enregistré un certain nombre de premières dans sa carrière, notamment sa première victoire aux dépens d’une membre du Top 10 (elle en compte maintenant deux) ainsi que son premier titre à ce niveau du circuit (elle n’a pas encore gagné un titre de la WTA).

Et si Swiatek sait qu’il lui reste encore beaucoup de travail à faire pour atteindre ses objectifs, elle a sans aucun doute consolidé sa place de prétendante pour les années à venir.

Tags