Trois Canadiennes au tableau principal de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale

lundi, 7 Août

Le tennis canadien regorge de jeunes joueuses talentueuses et audacieuses et il sera intéressant de voir ce que nos trois représentantes pourront accomplir au tableau principal de la Coupe Rogers. Les trois nous ont montré qu’elles pouvaient briller sous les feux de la rampe, mais cette semaine, elles devront puiser dans leurs réserves pour vaincre des adversaires de taille.

Françoise Abanda contre Lucie Safarova

La première Canadienne en action sera la Montréalaise Françoise Abanda. Abanda a maintes fois démontré qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures de la WTA. Son plus récent succès a été réalisé à Wimbledon alors qu’elle battait Kurumi Nara, une joueuse du Top 100, au premier tour. Par la suite, elle a croisé le fer avec une autre étoile montante, Jelena Ostapenko. La Canadienne a offert une forte opposition à la championne en titre de Roland-Garros avant de s’incliner en trois manches.

L’an dernier, Abanda a signé son meilleur résultat à la Coupe Rogers en accédant au deuxième tour grâce à une victoire aux dépens de la Chinoise Saisai Zheng. C’est finalement l’Ukrainienne Elina Sviotlina qui a arrêté son parcours. Elle espère franchir quelques étapes de plus cette année alors qu’elle occupe le 131e rang mondial, soit un sommet personnel. Son objectif est de se hisser au Top 100, mais pour ce faire, elle devra tout d’abord se défaire de sa première rivale, Lucie Safarova, 41e au classement de la WTA. La Tchèque est de dix ans l’ainée d’Abanda et était finaliste de Wimbledon en 2014 ainsi que de Roland-Garros en 2015.

Abanda et Safarova concluront la séance de soirée sur le Court central après l’affrontement entre Venus Williams et Irina Camelia Begu.

Bianca Andreescu contre Timea Babos

Bianca Andreescu en est à sa troisième présence à la Coupe Rogers, mais à sa première participation au tableau principal. Elle a reçu un laissez-passer pour le grand tableau à la suite du retrait de Maria Sharapova. La joueuse de 17 ans, de Mississauga, en Ontario, a très hâte de jouer devant ses partisans et s’attend à ce que sa famille et ses amis soient dans la foule pour son match de mardi matin.

Andreescu vient de signer les plus belles prestations de sa carrière professionnelle. En effet, la semaine dernière à Washington, elle a eu raison de la 13e mondiale Kristina Mladenovic. Cette victoire lui permettait d’accéder à son premier quart de finale de la WTA lors duquel elle a poussé l’Allemande Anna Petkovic à la limite de trois manches avant d’abdiquer.

Andreescu est de descendance roumaine, tandis que sa rivale Timea Babos est Hongroise. La feuille de route de Babos comprend 12 titres de double et deux de simple. Son plus récent triomphe remonte à février dernier. Elle avait alors vaincu Lucie Safavora en finale de l’Open de la Hongrie. Andreescu espère qu’elle profitera pleinement de l’avantage du terrain et des encouragements de la foule pour ce duel.

 

Eugenie Bouchard contre Donna Vekic

View this post on Instagram

When you're freezing on set lol ❤

A post shared by Genie Bouchard (@geniebouchard) on

 

 

L’enfant chérie du tennis canadien n’a plus besoin de présentation. Depuis sa percée en 2013, Eugenie Bouchard est un pilier de la WTA. En 2014, en accédant à la finale de Wimbledon, elle est devenue la première Canadienne à réaliser cet exploit. La talentueuse Montréalaise de 23 ans tente de retrouver la magie de 2014 devant ses partisans. L’an dernier, Bouchard a signé sa meilleure prestation à la Coupe Rogers en atteignant le troisième tour. C’est la Slovaque Kristina Kucova qui avait stoppé son parcours. Cette année, Bouchard affrontera la Croate Donna Vekic, une joueuse issue des qualifications. Vekic occupe le 51e rang mondial et a récemment conquis le titre de l’Open de Nottingham en battant Johanna Konta, en finale.

Ce duel aura lieu mardi après-midi, devant assurément un stade bien rempli, au Centre Aviva !

Être un amateur de tennis à la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale n’a jamais été aussi excitant. Venez en grand nombre encourager les talents de chez nous — il reste encore quelques billets !

Mots-clés