VIDÉOS : 6 autres personnalités dont nous nous ennuyons

mercredi, 24 Juin

[vc_row full_width= » » parallax= » » parallax_image= » »][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Nous parlons ici de joueurs qui ont apporté plus que leurs raquettes sur le terrain; ils avaient aussi une très forte personnalité. Si vous l’avez manquée, regardez ici la 1re partie et amusez-vous avec nos plus récents choix.

1. Andy Roddick

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4756″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Le A-Rod du tennis n’est pas à la retraite depuis très longtemps, mais son absence se fait sentir. Le champion des Internationaux des États-Unis de 2003 était presque aussi célèbre pour son puissant service que pour ses réparties sarcastiques.[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=hsyWIVmROJ0″][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]Roddick a laissé les blagues au vestiaire lors de son incroyable finale contre Roger Federer en 2009, à Wimbledon. L’Américain a mérité le respect de la planète tennis en poussant le maître Suisse vers une cinquième manche de 16-14.[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=7IwBJ41_jIk »][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]

2. Martina Navratilova

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4757″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Martina Navratilova a changé le tennis et le tennis a changé Martina.

Têtue et sensible, Martina a dû travailler très fort pour connaître du succès. Après n’avoir remporté que deux couronnes de Grands Chelems alors que sa rivale Chris Evert en possédait 11, Navratilova a dû trouver de nouvelles façons de gagner. Sa détermination l’a poussée à adopter une nouvelle approche, notamment à assembler une équipe et à se concentrer sur la nutrition et l’entraînement croisé – ce qui était inouï à l’époque.

Cette méthode originale a porté ses fruits, car elle a ensuite mis la main sur neuf titres de Wimbledon, trois des Internationaux d’Australie, un de Roland-Garros et quatre des Internationaux des États-Unis.[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=BR_H6qD4qzg »][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]

3. Andre Agassi

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4758″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Andre Agassi n’a pas eu besoin de charisme pour remporter ses huit titres de Grands Chelems, mais cela ne lui a certainement pas nui.

Aussi populaire que dominant, Agassi s’est démarqué par son style tenace et ses folles tenues qui ont attiré de nombreux nouveaux adeptes. SECRET DE POLICHINELLE : Les cheveux étaient faux. (En anglais seulement)

Toutefois, le talent d’Agassi était bien réel et on dit de lui qu’il a donné un nouveau soufflé au tennis – ce qu’il fait encore aujourd’hui.

Agassi, qui a pris sa retraite en 2006, continue d’attirer les foules lors de matchs hors-concours. Qui ne voudrait pas le voir tirer la pipe à son grand rival Pete Sampras?[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=etPPauqjuic »][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]

4. Billie Jean King

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4759″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Aucunement intimidée par les projecteurs, Billie Jean King est passée maître dans la démolition des barrières même les plus solides.

Franche et enthousiaste quand il s’agit de défendre des causes, principalement celle du sexisme, King a fait preuve d’athlétisme et d’engagement lorsqu’elle a mis la main sur ses 12 grands titres et battu Bobby Riggs en 1973 lors de la « Bataille des sexes ».[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=rAV9rTNGG8M »][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]Encore aujourd’hui, King continue de faire la promotion de l’égalité des sexes et est un extraordinaire modèle pour les jeunes vedettes qui la citent comme source d’inspiration pour son travail acharné sur le terrain et à l’extérieur des courts.

5. Boris Becker

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4760″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Reverra-t-on un joueur négligé remporter Wimbledon?

Si cela se reproduit, il ou elle aura de grandes chaussures à porter pour arriver à la taille de Boris Becker. Après que le jeune prodige allemand de 17 ans ait dominé le tableau de Wimbledon en 1985, il a semblé tout naturel qu’il récolte cinq autres grands titres.

Reconnu pour ses manifestations émotionnelles la plupart du temps retournées contre lui (Andy Murray 1.0, vous diriez), Becker avait un style de jeu très énergique et rapide qui lui a valu les surnoms de « Boom Boom », « Der Bomber » et « Baron von Slam ». (En passant, pourquoi les surnoms d’aujourd’hui ne sont-ils pas aussi évocateurs???)

Le style de Becker a même enrichi le vocabulaire du tennis :

  • Becker Blocker (retour tôt dans le rebond)
  • Becker Hecht (plongeon)
  • Becker Faust (le poing de Becker)
  • Le Becker Shuffle (une danse qu’il effectuait parfois après des points importants)
  • Becker Säge (une variante du « Faust » en va-et-vient)

Je crois que ceci est une combinaison d’Hecht-Faust-Shuffle :[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=keJMVT3tJuI »][vc_empty_space height= »32px »][vc_column_text]Tout simplement incroyable.

6. Gustavo Kuerten

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_single_image image= »4761″ border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » img_size= »full »][vc_column_text]Peu de joueurs peuvent se vanter de posséder le charme de Gustavo Kuerten alors qu’il captivait la foule lors de la conquête de ses trois titres de Roland-Garros.

Enfant chéri partout dans le monde, « Guga » avait toujours le cœur sur la main… et l’a même tracé sur la terre battue de Paris, créant ainsi un moment inoubliable.[/vc_column_text][vc_empty_space height= »32px »][vc_video link= »https://www.youtube.com/watch?v=M6i8sp27Me4″][vc_empty_space height= »32px »][/vc_column][/vc_row]

Mots-clés